Les lunettes de soleil de running et trail


Souvent oubliées, les lunettes de soleil sont pourtant l’un des éléments-clés de la performance sportive. Ces lunettes de soleil de sport protègent les yeux du soleil, du vent ou des insectes, améliorent la visibilité et limitent la fatigue visuelle. Vous cherchez les bonnes lunettes pour courir ? Découvrez toutes les options des modèles Oakley, Nike, Demetz ou Julbo !


Quelles caractéristiques pour choisir des lunettes de running et trail ?

Le choix de lunettes de soleil de sport pour courir dépend avant tout de votre pratique. Si vous aimez la course à pied en ville, courez sur route ou pratiquez le running trail sur des pistes, les exigences ne sont pas les mêmes : le trail impose une résistance à toute épreuve, alors que la course à pied favorise un champ de vision étendu.

Limited edition pour Grand Optical

• La tenue : En running et trail, chaque foulée provoque un impact. Des lunettes de course à pied mal maintenues risquent donc non seulement de provoquer une gêne, mais également de tomber. Pour votre confort, choisissez une paire de lunettes stable avec une bonne adhérence sur le visage. Une telle tenue implique le plus souvent la présence de parties en gomme ou en caoutchouc antidérapant, sur le pont comme sur les branches. Certains modèles proposent même un pont ajustable.

• La ventilation: Qui dit running et trail dit effort, donc transpiration. Pour éviter la formation de buée, les lunettes de running ont majoritairement des formes ouvertes qui permettent à l’air de circuler par le bas. Des modèles à verres suspendus, ou demi-cerclés, permettent également une meilleure ventilation par le bas, même si ces demi-montures protègent moins les verres. En complément, des verres dotés d’un traitement antibuée sont un vrai plus, en particulier dans les conditions extrêmes : en trail, un dénivelé peut entraîner un changement de température qui suffit à faire apparaître de la buée.

• Le poids : Là encore, chaque foulée fait peser des lunettes de trail sur le nez. Mieux vaut donc choisir une paire de lunettes de soleil aussi légères que possibles. Les montures en plastique et verres en polycarbonate sont généralement privilégiés.

• La résistance : En terrain accidenté, des lunettes de course à pied peuvent tomber ou subir des projections. Elles doivent donc offrir une bonne résistance et combinent, pour y arriver, une monture souple à des verres presque incassables en polycarbonate. Plus les montures sont souples, plus elles sont confortables et plus elles sont résistantes. Il existe même des ponts souples, la partie la plus fragiles des lunettes.

Les bons verres pour des lunettes de running et trail

Choisir des lunettes de soleil pour courir implique de choisir la teinte et la couleur des verres. Pour les coureurs citadins, une paire de lunettes peut s’adapter à la plupart des conditions. Pour des coureurs de running trail ou des amateurs de course à pied en pleine nature, en revanche, les conditions météo changeantes et les différences de terrain exigent souvent plusieurs paires de lunettes. À moins d’opter pour des options polyvalentes, comme les verres interchangeables ou les lunettes photochromiques !

Limited edition pour Grand Optical
L’indice de protection L’indice de protection indique la teinte des lunettes de soleil. Échelonné de 0 à 4, il précise le pourcentage d’UV filtrés par les verres :

• Catégorie 0 : transparente ou presque, filtre au maximum 20% d'UV. Ce type de lunettes est réservé à une très faible luminosité, pour des lunettes à la vue, du sport en intérieur ou du running de nuit.

• Catégorie 1 : offre une protection à peine teintée, en filtrant 20 à 60% de la luminosité. Elle peut être utile pour protéger des yeux sensibles par temps couvert ou pluvieux.

• La catégorie 2 : est la teinte intermédiaire. Elle laisse passer environ 60 à 80% de la lumière et s’adapte à des activités sportives par ensoleillement moyen.

• La catégorie 3 : est la plus courante pour courir en plein air par grand soleil : adaptée à la luminosité, elle filtre en moyenne 80 à 90% de la lumière et protège efficacement les yeux pour éviter l’éblouissement.

• La catégorie 4 : filtre quasiment tous les UV. Très sombres, ces verres sont interdits pour la conduite. En running, ils sont réservés à des courses d’altitude en montagne ou en bord de mer, dans des conditions extrêmes.

• La teinte : chaque couleur de lunettes de soleil de course dispose de caractéristiques spécifiques. Si vous suivez toujours le même parcours citadin, le bleu ou le gris sont généralement privilégiés en ville. Si vous changez de décor, prévoyez des verres jaunes par faible luminosité, rouges ou bruns si le temps est gris mais lumineux. En cas d’ensoleillement fort en pleine nature, les verres gris ou verts sont les plus adaptés.

• Des verres photochromiques : changent d’intensité en fonction de la dose d’ultraviolets reçus. Plus la luminosité s’intensifie, plus la teinte des verres s’assombrit.

•Les verres interchangeables Des verres interchangeables sont souvent plébiscités pour le trail. S’ils imposent un changement manuel, ils offrent en échange une gamme de possibilités plus étendue puisqu’ils permettent de changer de teinte comme de couleur.

•Des verres polarisés ou polarisants disposent d’un filtre intégré directement dans le verre. Ils filtrent la quasi-totalité des rayons polarisés, ceux qui se réfléchissent sur les surfaces planes et provoquent des reflets éblouissants. Retrouvez ce traitement sur cette monture Julbo.

Quelle forme pour des lunettes de course à pied ?

Une majorité de lunettes pour courir adopte une forme profilée et galbée, au champ de vision plus large en haut qu’en bas, afin de répondre aux impératifs de tenue et de ventilation. Les différences se situent au niveau de la largeur des verres, plus ou moins couvrants sur les côtés. Plus larges, ils protègent mieux les yeux du soleil, des insectes, du vent ou de la pluie et offrent un champ de vision plus étendu. Autant de caractéristiques idéales pour la pratique du trail, mais souvent superflues pour courir en ville !