Lunettes de vélo


Indispensables à tout cycliste, les lunettes de soleil doivent combiner de nombreuses caractéristiques techniques pour protéger efficacement les sportifs. Vent, insectes, soleil, projections variées, branches et feuillages… Bien plus que de simples solaires, des lunettes de cyclisme adaptées à la vue sont un accessoire incontournable, autant pour le confort que pour la performance sportive. Choisissez le bon modèle parmi les nouveautés Oakley, Nike, Demetz ou Julbo !


Quelles caractéristiques pour choisir des lunettes de vélo ?

Les lunettes pour cycliste doivent répondre à quatre caractéristiques essentielles : le champ de vision, le maintien, le poids et la résistance. Leur ordre de priorité peut toutefois varier en fonction de votre activité sportive favorite. Des lunettes de soleil de sport pour le VTT privilégient par exemple la résistance pour s’adapter aux conditions extrêmes, alors que des lunettes de cyclisme de route visent plutôt la légèreté.

Limited edition pour Grand Optical

• Le champs de vision : Selon la taille et la forme des verres, des lunettes de vélo peuvent offrir un champ de vision plus ou moins étendu. Si vous pratiquez le vélo de route, envisagez des lunettes panoramiques: plus couvrantes sur les côtés et sans pont central, elles offrent un champ de vision plus large, notamment utile pour réduire les risques lors des dépassements et déplacements latéraux dans un peloton ou dans la circulation. Elles protègent également mieux des éléments et sont aussi plus hautes, couvrant les sourcils afin de dégager la vue… mais sont moins adaptées si vous pratiquez le VTT

• Le maintien : En vélo, la tête est particulièrement mobile. Les lunettes de soleil sport ne doivent pas pour autant glisser sur le nez, encore moins tomber, ni gêner les mouvements et ce faisant, doivent malgré tout rester confortables, sans serrer le visage. Le bon compromis ? Des lunettes de cyclisme dotées d’une monture souple et de parties en caoutchouc antidérapant, sur le nez comme autour des yeux, afin d’assurer une tenue parfaite et un confort optimal. La plupart des lunettes de vélo en intègrent.

• Le poids : Plus les lunettes sont légères, moins elles finissent par peser sur le nez et mieux elles adhèrent au visage. En règle générale, les montures privilégient le polyamide, un matériau à la fois léger et résistant. Certains modèles peuvent également se passer d’armature afin de réduire encore le poids des lunettes.

• La résistance : Les cyclistes le savent, la pratique du vélo implique des chutes et des chocs. Les lunettes peuvent tomber, heurter une branche ou s’interposer entre un gravillon et vos yeux : elles doivent donc offrir une résistance tout terrain, ou presque, en particulier pour les adeptes de VTT. La solution ? Choisissez des verres en polycarbonate légers et résistants aux projections, presque incassables. Si vous pratiquez le vélo tout terrain ou pédalez en conditions extrêmes, des montures cerclées sont plus solides que les demi-cerclées, et des charnières en caoutchouc permettent de gagner encore en robustesse.

Les bons verres des lunettes pour cycliste

Si vous avez besoin d’une correction, même légère, les lunettes de cyclisme adaptées à la vue sont indispensables. Elles permettent non seulement de distinguer les obstacles et les reliefs du terrain, mais aussi de limiter la fatigue oculaire : sans dispositif correctif sur les lunettes de soleil sport, les yeux travaillent plus pour compenser et se fatiguent donc plus vite. Résultat, de l’inconfort, des performances en baisse et des risques d’accident en hausse.

Limited edition pour Grand Optical
La protection Pour parer aux aléas de la météo, les verres des lunettes de vélo doivent offrir une bonne protection contre l’éblouissement. La catégorie des verres définit leur indice de protection : plus il est élevé, plus les verres sont foncés, protégeant contre une luminosité de plus en plus intense. Il vous faudra donc changer d’indice de protection en fonction de l’ensoleillement ou du parcours ! Attention, si la météo change brusquement ou que vous traversez une partie du parcours plus sombre, des lunettes à l’indice de protection élevée peuvent gêner la vision.

• Catégorie 0 : Transparents ou à peine teintés, conviennent à la conduite d’un vélo de nuit, par temps pluvieux ou très nuageux.

• Catégorie 1 : Est utilisée par temps gris avec une faible luminosité.

• La catégorie 2 : S’adapte à un ensoleillement changeant et à une luminosité moyenne.

• La catégorie 3 : En cas de soleil intense et de forte luminosité.

• La catégorie 4 : Ils sont trop foncés pour convenir à la conduite.

• La couleur : Les lunettes de cyclisme favorisent les verres de couleur chaude, capables de protéger les yeux de l’éblouissement. Par temps gris ou faible ensoleillement, privilégiez des verres jaunes à orangés. Par grand soleil, en revanche, des verres bruns, marron ou même gris sont plus adaptés. Les verres verts peuvent quant à eux convenir pour rouler en ville.

• traitement anti-buée : peuvent par exemple réduire les risques de buée en cas d’effort intense ou de cyclisme par temps humide et chaud… mais aussi en hiver, lorsque la transpiration associée au froid extérieur favorise la condensation.

• Verres polarisés ou polarisants : quant à eux, intègrent un filtre directement dans le matériau. Ils peuvent améliorer le confort en réduisant l’éblouissement par les reflets « plats » : route mouillée, étendues d’eau, plaques de neige ou de verglas…

• Des traitements oléophobes ou hydrophobes : empêchent l’eau ou les substances grasses d’adhérer aux verres. Ils sont particulièrement utiles si vous pratiquez le VTT en conditions extrêmes, pour dégager rapidement le champ de vision lors de projections.

Quelle forme pour des lunettes de vélo performantes ?

Les lunettes pour cycliste ont des formes allongées, le plus souvent galbées, afin de suivre parfaitement à la forme du visage. La souplesse des branches leur permet de s’adapter à différentes physionomies. Elles peuvent en revanche être plus ou moins enveloppantes, en particulier sur les côtés. Si vous pratiquez le VTT, roulez en terrain accidenté ou par des conditions météo difficiles, choisissez des montures très enveloppantes qui protègeront vos yeux du sable, des branches, de la pluie, des insectes etc. Du côté de la monture, il existe des lunettes de soleil de vélo cerclées ou à moitié cerclées. Une monture encerclant totalement les verres leur confère une plus grande solidité. Une paire de lunettes laissant le bas des verres libres, quant à elle, privilégie la légèreté et l’aération, empêchant notamment la formation de buée durant l’effort. Enfin, n’oubliez pas votre casque de vélo ! Puisque vous porterez les deux accessoires de protection en même temps, ils doivent s’adapter l’un à l’autre sans aucune gêne ni inconfort. Des montures souples sont généralement indispensables pour accompagner le casque, mais la longueur et la forme des branches peut varier. Les branches droites sont souvent privilégiées. Il existe également des branches à longueur réglable pour s’adapter à différents cas de figure.